Note d'orientation politique communale 2019-2021

La situation socio-économique des citoyens éverois

Une synthèse – quelques chiffres essentiels

 

Au 1er janvier 2019, Evere comptait 41.774 habitants. Ce chiffre devrait dépasser les 45.000 à la fin de cette mandature, selon les projections de l’Institut bruxellois de statistiques.

 

A la lecture de ce seul chiffre, c’est dire les enjeux importants qui doivent nous animer pour les prochaines années.

 

La lecture de la dernière publication de l’IBSA (« Zoom sur les communes – édition 2016 »), Evere se distingue des autres communes au travers de diverses caractéristiques.

 

Evere enregistre une croissance démographique importante. Cette évolution s’accompagne d’une augmentation du nombre de ménages avec enfants, d’un rajeunissement de la structure d’âge, et d’une internationalisation croissante de la population.

 

Bien que l’âge moyen soit en recul depuis plusieurs années et que le nombre et la part d’enfants augmentent, la quantité de personnes très âgées (plus de 85 ans) s’est également accrue à Evere.

 

Tout le défi consiste à veiller à un bon équilibre entre les besoins des ménages avec enfants (garde d’enfants, écoles, aires de jeux, logements adaptés, etc.) et les besoins de la population plus âgée (en termes de logement et de soins).

Bien que, dans sa population, Evere compte une proportion de personnes de nationalité étrangère dans sa population moins élevée qu’à l’échelle régionale, on assiste à une diversification croissante sur le territoire, avec une présence de plus en plus importante des ressortissants d’Europe de l’est et d’Asie. Cette évolution s’accompagne de nouveaux défis notamment en termes d’action socioculturelle.

 

Ces dernières années, sous l’effet de l’accroissement démographique, la densité de population et de logements a considérablement augmenté au sein de la commune. Cela représente des enjeux en termes d’aménagement du territoire, de maintien de la qualité des logements, du cadre de vie et des espaces publics.

Une part relativement importante des logements de la commune sont des logements sociaux. Outre l’entretien du parc de logements, la commune doit gérer la concentration de populations plus précarisées dans ce segment de l’offre locative et assurer l’intégration de tous sur le territoire.

Dans les politiques de rénovation urbaine et de mobilité, les enjeux sont également à pointer.

Evere combine en effet sa fonction résidentielle avec une fonction économique de par la présence de nombreuses zones d’activités économiques, concentrées dans les environs immédiats de l’important pôle d’emplois de Zaventem-Diegem, en région flamande. La combinaison de ces fonctions et les problèmes de nuisances sonores (occasionnées notamment par le trafic aérien) et de mobilité constituent également, dans cette partie de la région et sa périphérie, des défis quotidiens en matière d’aménagement du territoire.

Dans les années à venir, la commune devra par ailleurs composer avec plusieurs projets de densification mixtes de grandes envergures qui seront réalisés sur les sites Josaphat, Reyers / Mediapark et Schaerbeek-Formation (qui impliquent des collaborations intercommunales plus accrues et plus ténues encore avec la Région).

Enfin, la densité accrue des logements et des espaces de bureaux requièrent une approche réfléchie de la mobilité garantissant un équilibre entre le désenclavement des quartiers résidentiels et celui des terrains industriels.

 

À noter enfin que la création de la ligne de métro entre Bordet et le centre de la ville s’accompagnera de son lot d’adaptations pendant et après les travaux.

Pour répondre aux enjeux communaux futurs, une seule ligne doit nous guider : Evere doit donc devenir un véritable pôle de croissance sur tous les plans, au sein de la Région de Bruxelles-Capitale.

 

 

***

 

 

 

 

Une politique de croissance qui se veut claire, concrète, pragmatique et réfléchie

 

Nos politiques doivent avoir un fil conducteur premier, celui d’agir pour des réalisations qui se voient et qui touchent au plus près nos concitoyens.

 

Au-delà des convictions des uns et des autres, au-delà des divergences politiques, le Conseil communal comprend des femmes et des hommes élu-e-s par la population éveroise qui exige de nous, à présent, le maximum de notre action et la défense absolue du bien-vivre qui caractérise notre Commune.

 

Le résultat des récentes élections communales ont montré un rajeunissement de la moyenne d’âge des élus mais aussi un renouvellement incontestable du Conseil puisque, pour la moitié d’entre eux, ce sont de nouvelles élues ou de nouveaux élus.

 

*

 

Durant les six prochaines années, la majorité fera d’Evere, une commune accueillante, connectée et participative.

 

En termes d’accueil de la population dans ses structures administratives, suite à la loi sur la modernisation de l’État Civil, une Base de données des Actes de l’Etat Civil (BAEC) a été instaurée pour toutes les communes, à partir du 1er avril 2019, appliquant ainsi la modernisation, la simplification et l’informatisation des actes administratifs (naissance, mariage, décès).

 

Par ce système, le Registre National et la BAEC sont couplés, de sorte que toutes les données nécessaires circuleront automatiquement vers le Registre national et la BAEC. Les actes de l’Etat Civil ne seront plus établis, signés et conservés que de manière numérique (gestion informatique sécurisée).

 

La vision de l’Administration Communale d’Evere est celle d’un service public efficace. Malgré le fait que la population s’accroit, il faut que le service public soit rendu dans un temps rapide. 

 

C’est la raison pour laquelle nous encourageons les citoyens à s’orienter vers des procédures administratives en ligne (via Internet) ; ce qui permet d’éviter ainsi les files d’attente.

 

Parallèlement, nous voulons éviter la fracture numérique, en permettant aux citoyens qui ne disposent pas d'ordinateur ou de connexion internet de, malgré tout, pouvoir accéder gratuitement à des documents administratifs. C’est la raison pour laquelle, nous ferons ainsi l’acquisition d’une nouvelle « Borne Certificats ». Celle-ci sera adaptée aux personnes à mobilité réduite (PMR).

 

Un nouveau guichet électronique sera également mis en place. Il permettra de demander les documents en ligne et, pour le service communal, de transférer, au demandeur, le document en bonne et due forme par voie électronique. A l’heure actuelle, les documents demandés sont transmis par voie postale.

 

Un nouveau système de gestion des files d’attente a été installé au mois de mars 2019. Celui-ci permet de gérer encore plus efficacement le flux des visiteurs et comprend une borne d’accueil distribuant les tickets permettant d’accéder aux différents guichets.

 

Par ailleurs, il est souhaitable d’investir dans un programme de prise de rendez-vous en ligne pour les produits délivrés par le Secteur Citoyen (Population, Etat Civil, Etrangers).

 

*

 

Lors des six prochaines années de travail au service des citoyens, les partenaires de la majorité s’engagent pour une commune accueillante, inclusive, ouverte et connectée.

 

La participation citoyenne est au coeur des préoccupations de la commune, tout au long de la législature.  Ceci passera par la nécessité de repenser l’action des trois conseils de quartiers en vue d’en améliorer leur  visibilité et leur efficacité.  Les dispositifs de concertation avec les citoyens seront revus et renforcés, afin que chacun(e) puisse faire entendre sa voix, au travers d’actions sur le terrain, de la communication électronique et de la création d’espaces de discussion avec et pour les citoyens.

 

La politique de communication communale doit être audacieuse, innovante et simplifiée.  Un nouveau site web, communiquer en direct avec les citoyens et sur les réseaux sociaux via un community manager,  sont les premières initiatives que nous prendrons en la matière. Le budget ad hoc pour un nouveau site web a déjà été entériné et figure au premier budget de la mandature. Le magazine communal gratuit Evere Contact a déjà été revu et s’appelle désormais InfoEvere, pour le rendre plus dynamique notamment en invitant les citoyens à rédiger des articles pour ce dernier ou à mettre en lumière des démarches citoyennes positives, ainsi que les associatives.

 

A ce titre, le « welcome pack » ou kit de bienvenue pour les nouveaux citoyens aura pour mission d’expliquer le fonctionnement de la commune reprenant également toutes les informations utiles pour chaque quartier.

 

La signalétique dans la maison communale sera améliorée, notamment pour les personnes à mobilité réduite.

 

En outre, la coopération avec la Région sera renforcée pour une informatique ‘Smartcity’ au service des citoyens : guichets électroniques pour un maximum de services et une communication interactive.

 

La transition numérique assurée est l’un des objectifs de la Commune d’Evere et ce, au travers de l’Espace Public Numérique (EPN) présent au sein de l’Entrela et que nous comptons rapidement rendre plus accessible aux citoyens au travers, par exemples, de permanences plus nombreuses ou en partenariat plus ténu avec les ateliers en alpha ou en Français Langue étrangère (FLE).

 

A Evere, nous ne passerons pas à côté du XXIème siècle. Avec près de 42.000 habitants, chiffre en forte évolution constante, Evere doit répondre à tous les enjeux de la ville de ce siècle et répondre à tous les paris de la ville-Région et capitale de l’Europe que nous formons avec les autres communes bruxelloises. 

 

A ce titre, l’ambition de la majorité est de continuer à faire bouger Evere tout en lui préservant son âme de village et ce, dans une ville où tout doit rester possible et où tous les champs du possible restent certainement ouverts.

 

Les décisions de la Commune doivent se prendre en étant plus encore à l’écoute des Citoyens. C’est aussi une exigence de notre temps.

 

C’est pourquoi la transition participative déjà fort présente sera renforcée pour permettre de réfléchir collectivement aux  projets en amont et de permettre d’inclure davantage le citoyen dans la construction de notre Commune de demain. 

 

Pour ce faire, nous prendrons l’initiative pour que le budget communal, la répartition des moyens levés, le cœur de l’action, puisse être débattu sur base participative. Cela se fera progressivement notamment en dotant des organes participatifs de budgets et en dédiant une partie du budget à la participation citoyenne.  Les conseils de quartier seront dynamisés en leur donnant l’autonomie d’action, en instaurant des rapports réguliers devant le conseil communal et en créant une coupole rassemblant les trois conseils de quartiers sur des enjeux transversaux. Encourager les interpellations citoyennes au niveau du conseil communal et favoriser la création de groupes de travail avec les personnes ayant fait des interpellations pour le suivi des dossiers, sera également notre priorité.

 

Nous nous engageons à créer les conditions de la mise en place annuelle  d’un budget participatif pour des aménagements dans l’espace public. Dans la même optique, des commissions communales de développement des quartiers seront mises en place pour associer les citoyens, par quartier, à la prospection du développement de leur lieu de vie.  Les commissions de concertation urbanistique seront valorisées pour en faire de vrais lieux de participation citoyenne, pour réfléchir aux enjeux collectifs au-delà des effets NIMBY ou d’opportunité. Cela se fera par l’organisation de réunions publiques préalables avec les citoyens dans les quartiers pour débattre de projets. Enfin, il est important de doter annuellement le conseil de la jeunesse, le conseil de la solidarité entre les peuples, le conseil de la mobilité, le conseil des aîné-e-s, la commission communale de l’accueil et les conseils de quartier d’un budget participatif et d’augmenter leur représentativité notamment via le tirage au sort dans un échantillon représentatif.

 

Nous sommes une commune éducative et curieuse, une commune qui développe l’esprit des plus jeunes. Nous sommes fiers de notre tissu scolaire communal actuel mais nous nous devons de le développer sans cesse encore pour lui donner les moyens nécessaires au déploiement d’une pédagogie optimale dans un monde qui bouge.

 

A ce titre, nous continuerons à répondre aux besoins de notre population et aux enjeux qui nous sont dictés par le boom démographique que nous connaissons.

 

La mandature sortante a fort investi dans la création de plus de 1.000 places dans l’enseignement communal, quel que soit le niveau d’âge. Nous verrons la concrétisation de ces efforts colossaux dans les prochains mois mais nous n’en resterons certainement pas là et nous continuerons à investir encore pour un enseignement communal de qualité en optimisant encore la création de nouvelles places en milieu scolaire. Notre vision de l’école est un endroit où les différences et les inégalités n’existent pas, où tout le monde a la même chance, où tous les trajets de vie sont valorisés.

 

C’est également par la formation qu’on veut venir en aide aux jeunes qui sont perdus dans le système pour les raccrocher à des projets positifs et émancipatifs.

 

Les projets scolaires sont nombreux. Nous les tiendrons et les développerons jusqu’à leur réalisation concrète, tant sur ce premier triennat que le suivant :

 

•   L’Annexe de l’école Aubier « Eugène Moreau » ;

 

• La toute nouvelle école Marie Popelin avec phasage dans l’implémentation des classes, école à pédagogie active de type Montessori qui ouvrira ses portes le 1er septembre 2019. Les engagements sont prévus dès ce budget 2019 (les engagements de personnel extra-scolaire  sont d’ores et déjà adoptés et l’augmentation des frais de fonctionnement de 1% chaque année durant ce premier triennat permet d’absorber les frais supplémentaires occasionnés par l’ouverture d’un nouveau lieu d’apprentissage communal) ;

 

• L’extension de l’école Everheide, ajouts de classes maternelle et primaires qui s’ouvrira en 2020. Le financement de cette extension est extra-communal (subsides divers obtenus) et l’augmentation des frais de fonctionnement de 1% chaque année durant ce premier triennat permet d’absorber les frais supplémentaires occasionnés par l’ouverture d’un nouveau lieu d’apprentissage communal.

 

Le projet d’ouvrir une école secondaire publique à pédagogie active sur le territoire de la commune reste plus que jamais nécessaire et donc dans nos projets et réalisations les plus immédiats. Il nous semble important d’organiser plusieurs journées d’informations sur les écoles communales et leurs projets pédagogiques.

 

Afin de réduire le coût des achats des fournitures scolaires, nous proposerons d’offrir un kit de rentrée aux élèves des écoles communales avec du matériel de base pour réduire le coût des achats des fournitures scolaires. Le coût d’achat de telles fournitures est rendu possible pour les finances communales par la réduction d’échelle. Cette initiative sera également concerté avec l’ensemble des structures scolaires et para-scolaires

 

Dans cette même  vision, nous souhaitons tendre graduellement vers la gratuité des repas chauds dans les écoles communales ainsi que tendre vers la gratuité des garderies scolaires et des plaines de vacances en été. Ce projet s’inscrit dans la politique de subvention établie à d’autres niveaux de pouvoir et dont nous verrons une réalisation concrète dans les prochaines années.

 

La procédure d’inscription dans les écoles maternelles et primaires communales vient d’être facilitée et rationalisée via l’inscription en ligne. Le même procédé est déjà en préparation pour les inscriptions des plaines de vacances.

 

La lutte contre le chômage des jeunes et renforcer l’insertion socioprofessionnelle des jeunes non-scolarisés via le coaching personnalisé et intensif par des éducateurs spécialisés des maisons de quartier et des partenaires associatifs, sont essentiels. Tout comme, la lutte contre l’échec scolaire et le décrochage scolaire en renforçant la collaboration avec SCHOLA ULB pour le soutien scolaire aux jeunes des trois degrés du secondaire, organisé dans les maisons de quartier.  Il est nécessaire de développer l’offre en école de devoirs dans tous les quartiers de la Commune. 

 

Lutter contre la fracture et la détresse numérique, nous le ferons en soutenant des modules de sensibilisation aux outils informatiques et en ayant des permanences d’aide pour des procédures administratives informatiques. Les publics cibles étant les seniors, les jeunes non-scolarisés en recherche d’emploi et les familles fragilisées ou précarisées en collaboration avec le CPAS, les SISP et le secteur associatif. Soutenir des formations (initiation, approfondissement et stage intensif précarité numérique) et ateliers informatiques ClicJob (ciblés recherche d’emploi, amélioration CV, utilisation réseaux professionnels tels que LinkedIn,…).  Nous continuons à soutenir l’alphabétisation et l’apprentissage du français en augmentant l’offre avec l’Entrela’ et du néerlandais avec Het Huis van het Nederlands.  Pour nos étudiants, il est opportun d’ouvrir des espaces communaux pendant les périodes de blocus pour permettre les séances collectives d’étude.

*

Développer une vie et un dynamisme de quartier est aussi parmi les enjeux sociaux et humains importants pour les partenaires de cette majorité et très certainement l’une des priorités dont s’emparera le Collège, dès aujourd’hui.  De plus, soutenir une vie de quartier, c’est créer une ville à taille humaine où tout peut être fait dans un environnement proche en se déplaçant de manière douce et raisonnée. Enfin, le quartier, c’est la convivialité. Favoriser le vivre ensemble dans l’espace public, encourager tout le monde à trouver sa place, aménager le territoire pour répondre à tous les besoins, c’est le rôle d’une Commune comme celle que nous imaginons.

Evere est sans aucun doute une commune où il fait bon vivre et doit encore et toujours le rester.

 

*

 

Augmenter et valoriser les espaces publics agréables et créatifs et faire d’Evere une véritable commune urbaine, avec la participation des citoyens, est vital pour une vie de quartier axée sur le bien-être. Tout nouvel aménagement public ne pourra se réfléchir sans trouver des opportunités pour augmenter la verdure dans notre ville. Impliquer les citoyens dans cette dynamique permettra de faire que ces lieux nous ressemblent. Ce sera l’occasion de continuer à donner de la vie dans ces espaces qui appartiennent à tout le monde.

Les plaines de jeux pour enfants seront rénovées et amplifiées, et une ferme urbaine accessible au public sera créée.  Le parc du Bon Pasteur sera réaménagé, avec le soutien de Bruxelles Environnement, en une grande structure récréative et sportive, avec des activités de sensibilisation à la nature. L’éclairage public sera repensé au départ du piéton et du cycliste pour que les trottoirs soient sécurisés et agréables à toute heure. Nos parcs publics seront redynamisés afin d’en faire des lieux de vie agréables pour tous notamment en veillant à développer une offre horeca fixe ou ambulante lors des moments de grande affluence, à délimiter des zones de liberté pour les chiens, à rendre les entrées et sentiers plus agréables et sécurisés  et à insister sur la propreté et le civisme des promeneurs en la matière.

Nous souhaitons revaloriser les cimetières dans leur rôle de lieu de mémoire, lieu touristique et parc urbain. Nous continuons à rendre nos rues plus agréables et plus fleuries. Les potagers collectifs et solidaires ou jardins citoyens dans des espaces inutilisés ou non exploités à ce stade, doivent être facilités.

 

*

 

Le développement de l’activité économique et commerciale est révélateur de la bonne santé de la commune.

Evere est une « commune village » où le commerce de proximité vit encore dans ses trois quartiers commerciaux mais c’est aussi une commune où les entreprises trouvent une place de choix dans le pôle économique qu’est la commune située à l’entrée de la Région bruxelloise.

Le soutien des services communaux au bon déroulement de l’activité économique et commerciale est important. Des actions et animations seront mises en place pour promouvoir et soutenir nos commerçants et entreprises.

Il se fait par les contacts directs avec les commerçants et les chefs d’entreprises, mais aussi par le biais des associations de commerçants et par les rencontres de mise en réseau des entreprises dans le Business Community Evere.

Les deux marchés hebdomadaires du Haut Evere et du Centre sont des lieux de rencontres où les éverois-es s’approvisionnent de produits traditionnels et de qualité. Afin de couvrir les trois quartiers commerciaux, un marché supplémentaire sera installé dans le bas Evere. On travaillera aussi sur des solutions « Smart » (Spécifique, Mesurable, Accessible, Réaliste, Temporel) pour nos commerçants et entreprises.

 

Une partie importante du dynamisme de nos quartiers est en effet amené par nos commerçants. L’offre doit être diverse et variée et répondre aux besoins de tout le monde. La Commune soutiendra le commerce de proximité qui fait vivre Evere et crée de la convivialité. L’offre devra répondre aux envies des citoyens pour leur permettre de faire leurs achats, d’aller au restaurant ou dans une brasserie sans devoir aller à l’autre bout de Bruxelles. La commune veut également être attentive à tous les modes alternatifs de consommation qui permettent de diminuer le coût de la vie, de favoriser les circuits courts et de penser à l’environnement. Nous voulons promouvoir les commerces offrant des produits locaux et durables, tout en veillant à la diversité de l’offre commerciale dans nos quartiers. Nous soutiendrons aussi les modes de consommation alternatifs permettant d’avoir une offre de produits durables, locaux et de qualité à petits prix comme GASAP, Ruche qui dit oui, paniers bios, achats groupés, etc. Ce soutien peut passer par la mise à disposition d’espace et la valorisation de ces modes de consommation auprès des publics précarisés.

 

Etre une commune commerçante, veut dire développer,  en lien avec le Centre Informatique Régional Bruxellois (CIRB), une offre de WIFI gratuit dans les rues commerçantes, favoriser les espaces de coworking  et surtout impliquer les commerçants dans toutes les actions citoyennes.

 

*

 

Investir dans un environnement serein et sûr est aussi au centre de l’action de l’équipe de majorité pour les six années à venir.

 

Ainsi, nous voulons renforcer l’émancipation et la participation citoyenne des jeunes et des moins jeunes en concrétisant des projets participatifs via le travail des éducateurs et du secteur associatif dans les différents quartiers de notre territoire communal, à l’image de Germinal Clean, et du nettoyage collectif de Moeraske.

 

Notre volonté est de rendre Evere encore plus sûre encore en augmentant la présence visible des gardiens de la paix en rue, 7 jours sur 7 et de 7 à 21 heures, en renforçant la sécurité des entrées d’écoles et des manifestations publiques, et en augmentant le travail des médiateurs de quartier pendant la nuit via l’asbl Egregoros. Nous souhaitons également renforcer l’équipe des Gardiens de la Paix qui notent des dégradations du mobilier urbain et de l’éclairage public, des problèmes de voiries et les transmettent aux services compétents pour un suivi immédiat. La réparation rapide de ces dégradations est essentielle pour le sentiment de sécurité de nos concitoyens.

 

Nous souhaitons également lutter contre la polarisation sociale ou toute forme de repli sur soi en multipliant les rencontres interculturelles et intergénérationnelles et continuer à lutter contre les discriminations au faciès lors des contrôles de police notamment via des actions de sensibilisation, l’introduction d’une attestation de contrôle d’identité et une politique de recrutement et de formation axée sur la diversité dans la zone de police.  

 

La lutte contre les cambriolages est un enjeu important pour nos concitoyens, raison pour laquelle nous souhaitons doter le service de prévention d’un conseiller en technoprévention qui impliquera les Gardiens de la paix, en collaboration avec la Zone de police, dans un plan d’action afin de sensibiliser les citoyens à mieux sécuriser leur habitation. Nous continuerons à élargir une politique d’installation de caméras dans l’espace public.

La sécurité de toutes et tous est l’un des pans les plus essentiels du bon vivre ensemble et c’est sans nul doute l’une des priorités de notre majorité.

 

*

 

La mobilité et le stationnement touchent aux préoccupations quotidiennes des Everoises et des Everois, qu’il s’agisse des étudiants utilisant les transports en commun, des entrepreneurs confrontés aux difficultés de circulation dans certains quartiers et à des moments précis, ou des riverains confrontés aux incivilités les plus diverses.  La voie publique est un espace collectif au sein duquel chaque usager doit pouvoir se déplacer efficacement, dans la sérénité et en toute sécurité, avec une attention particulière pour les PMR.

 

Le développement de l’intermodalité des transports et la fluidité de la mobilité restent les objectifs majeurs de la commune, qui veillera également à renforcer l’offre de stationnement au bénéfice des riverains.

 

Notre engagement, déjà pris sous l’ancienne législature, est de progressivement évoluer vers Evere commune Zone 30 en mettant en place les aménagements de voiries adéquats et veiller à une politique préventive et répressive appropriée. Nous continuons également à prévoir plus d’emplacements pour la voiture partagée (ou carsharing). Nous souhaitons que le stationnement pour les Éverois-es détenteurs d’une carte de riverain dans les  zones rouges (quartiers commerciaux) ne soit plus payant en soirée. Ces zones rouges deviendraient des zones vertes entre 21 et 9 heures.  

 

Nous souhaitons également poursuivre à promouvoir la mobilité douce en développant des trajets cyclables et piétons intra-communaux sécurisés et visibles, en implantant des points de recharge pour vélo électriques tout en installant davantage de Vélo-box et en soutenant des ateliers de réparation de vélos.

 

Nous continuons à lutter contre l’excès de vitesse en collaboration avec la Zone de Police, en installant encore plus de radars fixes et mobiles. D’ailleurs, le premier radar tronçon de la Région a été installé sur le boulevard Léopold III afin de réduire de façon significative la vitesse des automobilistes sur cet axe important.  A noter également que nous sommes les premiers à installer 4 bornes de recharge qui valorisent les véhicules électriques et délivrent de l’électricité verte à 100 %.  

 

L’éducation à la sécurité routière et à une utilisation raisonnable et raisonnée de la voie publique, de même que des campagnes de sensibilisation ponctuelles et ciblées feront partie des principales mesures de prévention envisagées.  Une lutte ferme et sévère sera menée, de concert avec la Zone de Police, contre le non-respect du code de la route et spécialement contre le stationnement intempestif sur les emplacements réservés aux PMR.

 

Nous veillons à établir, dès l’entame de cette mandature, un cadastre exhaustif des points problématiques, des travaux, de l’état des voiries mais également des incidents sur la voie publique, des mesures prises et des améliorations envisagées. Ce cadastre et son évolution seront régulièrement présentés au Conseil communal et à la population.

 

La commune renforce ses contacts et sa collaboration avec les sociétés de transports et les différents opérateurs en matière de mobilité afin que les offres de transports publics et de formes alternatives de transport correspondent aux demandes et aux besoins des Everois-es.

 

La mobilité fera l’objet d’un monitoring permanent des différents quartiers, en collaboration avec les riverains.  Un cadastre exhaustif des points problématiques, des travaux, de l’état des voiries mais également des incidents sur la voie publique, des mesures prises et des améliorations envisagées, sera régulièrement présenté au conseil communal et à la population.

La création d’une plateforme de covoiturage, par et pour les Everois-es, est également envisagée et actuellement à l’analyse.  Une attention particulière est également accordée au maillage des pistes cyclables.

 

Le plan de stationnement fait également l’objet d’un audit particulier, avec la volonté d’en améliorer les points faibles et de le faire évoluer.  La commune veillera à élargir l’offre de stationnement au bénéfice des riverains en multipliant les synergies avec le secteur privé et les grandes entreprises, lesquelles seront incitées à participer à l’effort collectif en mettant à disposition leurs infrastructures en dehors de leurs heures habituelles d’utilisation.

 

*

 

La sécurité d’existence des Everois est également celle de garantir une politique créative d’emploi en faveur de nos citoyens. Afin de promouvoir l’embauche des Everois-es par des entreprises locales, en collaboration avec la Maison de l’Emploi, nous maintenons un outil fort utile et qui fait ses preuves, le Job Day d’Evere, nous analysons la mise en œuvre de bourses d’emploi étudiant local, de stages en entreprise, de formations aux nouvelles technologies en concertation avec les acteurs sociaux au niveau local et ce afin de permettre aux jeunes et aux demandeurs d’emplois de réaliser des expériences de travail durable et de qualité mais également aux entreprises de s’impliquer socialement dans leur commun. Nous avons ainsi la volonté d’inscrire pleinement Evere dans la lignée de la politique régionale de l’emploi et de bénéficier des effets régionaux en faveur des Everois-es.

 

Nous avons la volonté de lutter de manière efficace contre la discrimination à l’embauche par une sensibilisation régulière des employeurs locaux.

 

Nous devons exploiter davantage les nouveaux gisements d’emplois en soutenant la création d’emplois de proximité dans des domaines variés en fonction des besoins de la population locale tels que l’entretien des espaces verts, la propreté, la mobilité ou la sécurité.

 

*

En termes d’action sociale, le caractère social actif de la commune d’Evere est renforcé, avec une attention particulière pour les publics fragilisés : exclus du chômage, malades de longue durée, isolés, personnes souffrant d’un handicap et seniors.  Le service de l’action sociale veillera à renforcer ses collaborations avec le Centre public de l’Action sociale, dont il est le partenaire privilégié, mais également avec le secteur associatif et les différents acteurs institutionnels.

Une priorité sera accordée au sans-abrisme, à l’inclusion de la personne handicapée (notamment dans le monde du travail) et au maintien à domicile des personnes âgées, en collaboration avec les différents services et en privilégiant la transversalité du travail social. 

Les dispositifs existants, tels que le plan froid, le plan canicule ou encore le service EvereMob font l’objet d’une évaluation afin d’en améliorer l’accessibilité et l’efficacité, au bénéfice de tous.  En fonction des marges disponibles, de nouvelles pistes d’action sociale doivent être empruntées, comme la (re)mise à disposition d’un chauffoir ou encore la création d’un service d’écrivain public.  Grâce à un partenariat renforcé avec le Centre public d’Action sociale et le tissu associatif, il est veillé à organiser un accompagnement professionnel, personnalisé et pluridisciplinaire dont la priorité absolue est d’éviter que des personnes fragilisées se retrouvent au bord du chemin sans la moindre aide.

De nouvelles synergies sont à construire avec les professionnels de la santé présents sur le territoire de la commune afin de répondre au mieux à leurs attentes ainsi qu’aux besoins fondamentaux de leurs patients.

La santé publique n’est en effet pas oubliée : une large part de l’action communale en matière de santé publique est consacrée à la sensibilisation des plus jeunes mais également de certains publics-cibles à la promotion de la santé, à la prévention et aux dépistages de certaines maladies.  En fonction des moyens et des synergies envisageables, par exemple avec les autres niveaux de pouvoir, des conférences thématiques sur le thème de la santé seront organisées.

Une attention particulière sera réservée à la prévention de la santé sur les lieux de travail, à commencer par l’administration communale elle-même ainsi que les structures qui dépendent de la commune.

La commune restera l’actrice privilégiée d’actions solidaires qui sont menées par les associations locales, dont certaines devront probablement être repensées.   Les activités de la Croix-Rouge d’Evere seront mises en valeur et des partenariats seront proposés avec nos écoles, mais également avec les entreprises et le tissu associatif local.

Les domaines du civisme et des associations patriotiques, pour lesquels Evere a toujours contribué vu la grande importance à accorder au devoir de mémoire, doivent être maintenus et accrus.  A l’heure où le monde est bousculé par le populisme et la montée des extrémismes, la commune entend renforcer ce devoir de mémoire, afin d’honorer celles et ceux qui ont donné leur vie pour nos libertés et de protéger les générations futures des dangers du totalitarisme.  A cet effet, il sera envisagé de créer, au cours de cette législature, des « ateliers de la démocratie », axés sur l’éducation civique, la connaissance de l’histoire et la promotion d’une citoyenneté partagée.

 

*

 

Le bien-être animal est une compétence nouvelle créée en même temps que l’installation du Collège pour la mandature 2018 – 2024.

 

Nos animaux feront également l’objet d’une attention particulière et des actions de sensibilisation et de prévention seront menées.

Ainsi, Evere recevra prochainement le label de Commune du Bien-Être animal reconnu par la Région Bruxelloise. Des stickers « sauvez mon animal » seront distribués afin qu’en cas d’incendie par exemple, les services de secours sachent qu’il y a un animal dans la maison et tentent de le sauver également.

Lors de la Journée Internationale des Animaux, le 4 octobre, une action globale et transversale de sensibilisation sera menée avec d’autres services communaux, entre autres aussi dans les écoles.

Une rencontre de concertation avec les vétérinaires (ou une dizaine d’entre eux) de la Commune sera prochainement organisée pour faire un état des lieux de la situation des animaux sur Evere. Des actions d’aide et de soutien auprès des personnes âgées seules avec animaux seront également menées, des « vétichèques » seront proposés aux plus démuni-e-s afin que leur animal de compagnie puisse bénéficier d’une visite chez le vétérinaire et être pucé et/ou stérilisé. Un premier budget « bien-être animal » est institué dans le budget 2019 et se verra doté de moyens supplémentaires par la recherche de subsides ou de subventions à l’échelon extra-communal.

Un agent de référence sera en outre désigné au sein de la Zone de Police pour contrôler le bien-être animal et accueillir les plaintes.

Enfin, des actions de sensibilisations seront menées avec Switch, la chienne de la Police d’Evere.

Nous avons pour projet la réalisation d’un « Memory Wall » auprès duquel les propriétaires peuvent se rendre pour se souvenir de leur animal de compagnie perdu.

 

*

 

Evere doit rester une Commune où tout le monde peut se loger décemment.

 

Le droit au logement décent pour tous est un objectif ambitieux que la Commune d’Evere poursuit depuis de nombreuses années.

 

Les quartiers sont tous très différents mais ont ceci en commun, qu’ils cherchent à garder une place importante au logement.

 

Si trouver un logement aujourd’hui à Evere n’est pas compliqué, trouver un logement à un prix abordable devient de plus en plus difficile.

 

L’objectif de la Commune est d’augmenter son offre de logement public ou encadré pour maintenir un moyen de régulation du prix du logement sur son territoire. La Commune a plusieurs leviers pour ce faire et veillera toujours à les préserver. Elle est représentée dans la société coopérative de logement social Everecity, issue de la fusion de Germinal et Ieder Zijn Huis.

 

Nous entendons également renforcer notre agence immobilière sociale qui prend en gestion des logements sur le marché locatif privé pour les relouer à des prix modérés. Nous voulons pour preuve le récent projet de partenariat de prise en gestion de nouveaux logements à Haren qui sera confiée à notre Agence immobilière sociale d’Evere.

 

Nous entendons développer des projets de logement intergénérationnels (par exemple : maisons kangourou).

 

Afin de continuellement augmenter le parc de logements disponibles, nous utiliserons efficacement les leviers coercitifs contre les logements privés inoccupés.

 

Afin d’aider au mieux la population, nous veillerons à informer le public sur les primes et aides existantes pour la rénovation et la construction ainsi qu’à diffuser l’information sur l’allocation loyer régionale qui vient d’être renforcée, les groupes d’épargnes, les fonds de garanties locatives et les prêts à taux 0%...

 

S’il y a bien une nécessité d’être proactif dans une matière, c’est bien celle du logement et nous veillerons à toujours mieux aider les Everois-es et à renforcer l’accueil de nouveaux Everois-es.

 

Enfin, nous souhaitons renforcer notre régie foncière communale moderne et performante.

 

On sait trop bien que le logement est le premier outil pour créer la mixité et le bien vivre ensemble dans nos quartiers. Nous souhaitons une ville plurielle et non une ville composée de ghettos où l’on se regroupe sur une base sociale. Le logement est l’endroit de la solidarité culturelle et générationnelle.

 

La politique du logement est également au cœur de notre action politique pour les six prochaines années. Ainsi, nous évaluons les besoins de rénovation des logements publics et nous établirons sur cette base un plan de rénovation. Nous entendons créer 250 logements publics nouveaux sur Evere et ce, au travers d’une action concertée avec la Région qui mène des projets immobiliers publics sur le territoire communal (le projet de construction sur la friche Josaphat est, à ce titre, un projet essentiel). Nous veillerons à augmenter le nombre de logements pris en gestion par l’AIS en soutenant de manière plus proactive son activité. Nous mènerons des projets de logement social acquisitif sur le modèle du Community Land Trust.

 

*

 

Evere est une Commune dynamique, vivante et plurielle. La cohabitation entre tous les citoyens se passe bien dans notre Commune. Mais il s’agit de rester vigilant afin de continuer à renforcer notre modèle de bien vivre ensemble. Cela passera assurément par le secteur associatif déjà très actif sur notre Commune et qui porte un nombre important de projets positifs par et pour les citoyens. La Commune ne peut régler toutes les questions dans ce secteur mais peut venir en soutien de l’action citoyenne, publique et associative en ce domaine.

 

Nous envisageons ainsi de créer une maison des associations pour permettre aux ASBL Everoises de disposer d’espaces de travail partagés et modernes adaptés aux activités de chacun. Nous développons un service d’aide administrative aux associations.

 

Nous entendons favoriser la création d’une maison de jeunes supplémentaire dans le bas Evere, nous encourageons les activités intergénérationnelles ou, encore, multiplions les tables de conversations qui se déroulent dans les maisons de quartier, organisées via l’ASBL La Cohésion sociale.

 

Nous souhaitons multiplier également les événements participatifs de cohésion sociale, telle que les fêtes des quartiers, soirées et journées thématiques (Halloween, Cohésions-Nous !, …) qui favorisent l’échange culturel et générationnel.

 

Nous continuerons à assurer l’animation des espaces publics sportifs extérieurs (Agora et Fitness dans le bas et haut-Evere) le mercredi après-midi, le weekend et pendant les vacances scolaires, via des animateurs engagés par l’asbl La Cohésion sociale, soutenus par les médiateurs de l’asbl Egregoros et les Gardiens de la Paix.

 

Nous proposons également de créer un lieu de rencontre parent-enfant où des parents peuvent venir avec leur enfant passer du temps pour jouer ou travailler et où ils seront accompagnés, s’ils le souhaitent par des équipes sociales et culturelles dans une démarche d’éveil citoyen et de soutien à la parentalité.

 

Enfin, nous continuerons à mener des actions de sensibilisation à la solidarité, la démocratie, le devoir de mémoire déjà évoqué et la coopération au développement et l’égalité réelle.

 

*

 

Evere, commune du développement durable

En raison des défis environnementaux et climatiques actuels, l’implication de chacun et chacune est primordiale à tous les niveaux, chez soi, sur son lieu de travail et donc dans l’Administration Communale également, afin d’aboutir à un changement de comportement plus responsable.

Les actions de sensibilisation, auprès du personnel, seront poursuivies afin que celui-ci soit plus impliqué dans le tri des déchets.

Il est nécessaire également d’œuvrer pour que l’utilisation de plastique à usage unique soit supprimée au sein de l’Administration Communale ainsi que lors de tout événement public.

La préservation de notre planète et de notre environnement unit les générations. En effet, des actions sont également perpétuées au sein des écoles par le personnel enseignant et les élèves (encouragement à l’utilisation de gourdes, tri de déchets, suppression de l’emballage en plastique des 10 heures, …).

Une politique de respect de l’environnement est essentielle pour notre commune, d’où la poursuite des engagements pris dans le cadre de l’Agenda 21 et la mise en place d’actions de sensibilisation auprès de la population telles que le « Challenge Zéro Déchet » pour réduire au maximum la quantité de détritus domestiques, de différents ateliers (« Cultiver en ville », « Courses en vrac ») ou encore la future création d’une Recyclerie Communale où bon nombre d’objets laissés par les Everois.e.s à la Déchetterie Communale, dans les give box ou sur place, pourront avoir une nouvelle vie et seront disponibles à prix modérés.

L’organisation de Repair Cafés où des citoyen.ne.s bénévoles conseillent, aident et réparent les objets des visiteurs sera reproduite régulièrement chaque année.

Outre le travail de sensibilisation, le service du Développement Durable de notre commune a pour rôle essentiel de faciliter les initiatives locales, telles que les potagers collectifs (Parc du 11 novembre), les composts collectifs ou les ruches dans le cadre de quartiers durables, ainsi que d’autres projets soutenus par Bruxelles Environnement (« Inspirons le quartier »).

Nous nous attelons également à rendre nos rues plus agréables et plus fleuries notamment par l’implication des citoyens grâce à des opérations comme « Evere en Fleurs ».

 

Concernant la protection de l’environnement, Evere entend continuer à développer une politique proactive dans le domaine : par exemples, en prévoyant la prise systématiques de choix d’isolation dans tout plan de rénovation de son bâti, la poursuite de sa politique de déploiement et d’installation de panneaux photovoltaïques (déjà installés sur les toits de la Maison communale et du Triton mais d’autres lieux sont en cours d’examen), le remplacement du charroi communal par de l’électrique comme le remplacement prochain des camionnettes communales ou – encore - la  prise systématique de mesures permettant d’économiser l’énergie dans les écoles communales en commençant d’ores et déjà par celles qui ouvriront d’ici à 2021 et prévues dans le Plan Écoles.

 

*

Evere bouge et l’offre festive, sportive et de loisirs y est de plus en plus présente.

 

L’objectif est de garantir une offre et un accès ouvert à tous, pour toute la population, porteuse ou non d’un handicap, sans aucune forme de discrimination.

 

Pour ce faire, augmenter, dans un premier temps, la bourse des sports, installer des parcours de santé et construire le nouveau centre sportif pour remplacer l’ancien Complexe sportif François Guillaume.

 

Nous souhaitons également créer un abonnement à la piscine communale à 25 € par mois pour les habitants de la Commune. Nous voulons promouvoir le Sport pour Tous et les différentes disciplines, via l’organisation de l’action « Club de Sport du trimestre» : ce club organisera des initiations sur le temps de midi dans les écoles primaires et secondaires d’Evere, planifiera une journée portes ouvertes, et sera mis en valeur via les différents moyens de communication de la Commune.

 

Il est important de renforcer l’inclusion dans les clubs sportifs en accordant des subsides complémentaires aux clubs sportifs qui ont une section H (handicap).

 

Nous entendons convaincre les citoyens individuels à faire du sport et lancer l’action « Tous aux Sports », via « Start to Run » (courir), « Start to Swim » (nager), « Start to Defend » (sports de défense). Nous investissons dans des salles de squash du Triton et développerons des parcours santé dans les espaces publics en informant sur les trajets de running et de jogging sur le territoire de la Commune tout en sécurisant l’espace public (réfection des sols, éclairage sécurisant et adapté, limitation du croisement de la circulation automobile).

 

Nous souhaitons développer une offre sportive au féminin, pour les seniors et pour les personnes handicapées et la rendre accessible aux publics généralement exclus des pratiques sportives.

 

Enfin, en partenariat avec Bruxelles Environnement, repenser les parcs publics en matière d’offres de loisirs en axant le parc d’Evere en une dynamique sportive et de bien-être et le parc du Bon Pasteur en un   espace dédié à la détente, au contact avec la nature et aux enfants. Pour ce faire, nous programmons d’amplifier le pôle sportif sur le bas Evere autour des terrains de foot et du parc du Bon Pasteur.

 

L’offre doit aussi davantage être centrée sur les besoins et attentes des différents quartiers et favoriser une grande mixité socioculturelle. Les fêtes de quartier et les grands événements festifs et sportifs, telles que « Evere en Fête » ou la « Journée sportive Solidaire », importants vecteurs de citoyenneté, mettent en valeur des artistes everois ou bruxellois, et des ateliers culturels seront proposés pour les jeunes et jeunes adultes, aujourd’hui trop souvent exclus de l’offre culturelle car pressentie comme élitiste.

 

Enfin, Evere est un endroit convivial et festif où chacun peut trouver des moments de rencontre et d’évasion.

 

A propos d’accès large à la culture nous entendons développer des chèques culture(s) permettant aux jeunes et moins jeunes enfants éverois-es d’accéder à des spectacles, à des représentations ou des stages culturels de manière économiquement plus aisée. Si le principe est aujourd’hui décidé, la mesure sera mise en œuvre dès cette année mais sera développée les prochaines années en augmentant les moyens donnés à ces chèques mais également les lieux accessibles et ce, grâce à un partenariat avec les autorités publiques extra-communales et à d’autres échelons de pouvoir.

 

Plus rapidement, un « Guide culture à Evere » est rédigé et en cours de publication. Ce guide reprend l’ensemble des lieux et des offres culturelles et associatives fort nombreuses sur le territoire communal. Outre le cadastre des lieux et des offres, le Guide comprend également les prix, les ristournes, les accès possibles à toutes les manifestations organisées. Cet outil entend favoriser plus aisément l’accès à la culture et ce, au sens le plus large qui soit.

 

Par ailleurs, le partenariat ténu qui lie la Commune à ses centres culturels L’Entrela et Everna est bien maintenu et les supports tant financiers que matériels sont maintenus, voire renforcés. Continuer à soutenir L’Entrela et Everna dans leurs missions d’accessibilité à la culture en renforçant leur présence dans les quartiers et via des partenariats en augmentant l’accessibilité pour les milieux populaires est en effet primordial.

 

Notre patrimoine folklorique doit être soutenu notamment via la valorisation des collections du Musée communal et le soutien aux associations folkloriques. Le Musée communal n’est pas oublié et une analyse est en cours afin de le rendre plus attractif dans le paysage culturel et touristique proposé à Evere afin de valoriser ses collections tout en augmentant son accessibilité par un partenariat plus accru avec le Musée Bruxellois de l’alimentation et du Moulin par l’implantation d’une offre horeca et/ou événementielle afin de faire vivre le lieu tout au long de l’année.

 

Au programme également est prévu l’élargissement des périodes d’accessibilité aux bibliothèques publiques et l’encouragement des activités favorisant la lecture et les lettres, tout comme, le renforcement de l’offre d’ateliers créatifs et culturels notamment pour le public adolescent et jeunes adultes en y favorisant une grande mixité socioculturelle.

 

Il est important de favoriser l’accès au jeu en élargissant les périodes d’accueil de la ludothèque et en organisant des ateliers de sensibilisation au jeu parent enfant pour renforcer la parentalité.

 

L’année 2020 sera particulière puisque cette année, Evere fêtera ses 900 ans, anniversaire que nous comptons commémorer avec un programme culturel, festif et participatif qui se déroulera tout au long de l’année prochaine et qui marquera encore plus l’attachement des citoyens pour leur commune.

*

Evere est une commune où il fait bon vivre, le respect, la tolérance, la solidarité et l’égalité y sont des valeurs fondamentales.

Dans cet esprit, notre commune qui se bat au quotidien pour garantir une véritable égalité des chances, fut la première commune belge ayant adopté, au sein de son Conseil Communal, la « Charte de l'Egalité des Chances » le 13 mars 2008.

 

Rappelons ici, les principes auxquels la commune s'est ainsi engagée, publiquement, à respecter et à promouvoir :

  • L'égalité entre les femmes et les hommes comprise comme un droit fondamental
  • Pour arriver à l'égalité femmes/hommes, il faut aussi s'attaquer à tous les types de discriminations (ethnique, religieuse, socio-économique...)
  • Une représentation équilibrée hommes/femmes dans le processus décisionnel est nécessaire dans toute société démocratique.

L’égalité entre les femmes et les hommes implique également la lutte contre les discriminations et la prise en compte du genre de manière transversale et à tous les niveaux.

Ainsi la Commune peut s’enorgueillir d’avoir procédé au « Genderbudgeting » dans l’élaboration du budget 2019.

Le « Genderbudgeting » ou la « budgétisation sensible au genre » consiste à prendre en compte la dimension de genre et l'intégrer dans un budget. Concrètement, c’est le fait de vérifier l'impact potentiellement différent pour les femmes et les hommes de toute mesure politique envisagée tout au long du processus (analyse de la situation, définition, mise en œuvre et évaluation de la politique).

Cette approche est transversale et s'applique à tous les domaines politiques (emploi, santé, mobilité, ...). Elle est également préventive puisque l'objectif est d'éviter que les pouvoirs publics ne mettent en place des politiques qui créent ou accentuent des inégalités entre hommes et femmes.

Depuis le budget 2017, la Région a invité les communes à établir volontairement un budget genré.

A la suite de cette demande, une note d’orientation a été établie et le Collège des Bourgmestre et Échevins a décidé de l’intégrer à partir du budget 2019. 

En fin de compte, 22 des 35 services ont essayé d'effectuer l’exercice pour la première fois.

Par ailleurs, des actions de sensibilisation seront menées afin de lutter contre les préjugés et les stéréotypes.

Une attention particulière sera apportée aux victimes de violences conjugales et intrafamiliales avec la mise en place d’une plateforme rassemblant les acteurs de terrain et de première ligne.

Lieu de réflexion, d’échanges d’expériences et de bonnes pratiques, la plateforme ne traitera pas de cas individuels, ne se substituera pas aux services ni aux institutions et respectera impérativement la vie privée des victimes et des auteurs mais sera un outil extrêmement utile pour appréhender et mieux gérer cette grave problématique de santé publique.

L’Administration Communale continuera à organiser plusieurs commémorations telles que la journée internationale des droits des femmes, les attentats du 22 mars à Bruxelles, la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, la Déclaration universelle des droits de l'Homme, la commémoration du 8 mai...).

 

La solidarité entre les peuples n’est pas oubliée puisque tant au niveau local qu’international, elle demeure l’une des valeurs phares prônée par la Commune d’Evere.

 

S’organisant autour de trois axes principaux, la politique de solidarité mise en place par le Collège des Bourgmestre et Echevins se reposera sur une collaboration où l’égalité et le respect entre les partenaires, ainsi que le partage et l’échange seront les maîtres mots de l’action.

Fêtant fièrement ses 9 ans en 2019, le partenariat unissant Evere à la commune marocaine de Oued Essafa (une commune rurale, située à une trentaine de kilomètres d’Agadir) traduit parfaitement notre conception de la solidarité entre les peuples.

Dans le cadre du Programme de Coopération Internationale Communale (CIC), financé par la Coopération belge et soutenu par l’Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale (BRULOCALIS), l’objectif du partenariat est de contribuer à la mise en place et le suivi d’une politique cohérente et efficiente en matière d’action sociale au profit des jeunes, des femmes et des personnes aux besoins spécifiques dans la commune partenaire.

En vue d’assurer une participation citoyenne et associative dans le domaine de la solidarité tout au long de la législature, la Commune s’attèle dès à présent à la constitution du nouveau Conseil Consultatif de Solidarité entre les Peuples (CCSP).

Réunissant des citoyen-ne-s, des mouvements associatifs et des représentant-e-s politiques concerné-s par les questions de solidarité locale et internationale, ainsi que par l’aide envers les plus démunis, le Conseil aura pour objectif d’émettre des avis et de proposer des pistes d’actions à mener dans le domaine.

A noter également que la commune organise, au mois de septembre, son mois de la solidarité.

S’articulant autour de l’organisation de manifestations et d’évènements festifs et culturels, cette période permet ainsi aux habitants de découvrir d’autres cultures tout en s’ouvrant à la thématique de la solidarité entre les peuples.

*

 

Pour déployer pleinement toutes les politiques que nous vous proposons pour les prochaines années, nul doute qu’il faille investir pour y parvenir. Ici aussi, les investissements se feront avec la même volonté de servir le public tout en préservant la réalisation des projets.

 

Si les finances de la Commune sont saines à ce jour, avec un pari réussi quant au boni de l’exercice propre en 2018, il y a lieu de tenir compte des axiomes et objectifs suivants :

 

- L’exercice propre en équilibre ;

- La compression des dépenses là où c’est possible ;

- L’optimalisation des recettes de toute nature. A ce propos, une analyse est en cours afin de permettre rapidement à la Commune de se doter d’un-e « subsidiologue » permettant l’étude transversale des projets communaux à réaliser, venant en appui à ceux-ci et permettant par une recherche spécifique externe leur financement.

 

C’est à ce titre et par l’effet de recherche de moyens supplémentaires tant propres qu’issus d’autres échelons de pouvoir et de politiques de subventions menées par celles-ci que la Commune sera donc en mesure d’investir dans les projets suivants :

 

• La rénovation et construction du Geuzenberg, fleuron du patrimoine historique dont nous pouvons être fiers, à côté du Moulin d’Evere et de son Musée qui aujourd’hui connaît une vitesse de croisière et de croissance incontestable.

 

• La création d’un bâtiment administratif pour le CPAS et l’administration communale aux abords directs de la Maison communale sur les terrains à bâtir qui jouxtent le bâtiment central de l’Administration communale.

 

• La continuation des rénovations en profondeur de nos écoles communales, de nos équipements, des aménagements et des châssis pour réduire la consommation d’énergie.

 

• Le réaménagement du cimetière d’Evere en un espace parc plus accueillant et ce, dans la perspective de l’ouverture en 2021 du Crématorium d’Evere et ce, en partenariat avec l’Intercommunale qui gérera le Crématorium d’Evere.

 

• Un nouveau terrain de foot américain dans l’enceinte du Complexe sportif.

 

• La construction d’une nouvelle salle omnisports polyvalente et branchée XXIème siècle avec une cafétéria.

 

• Un nouveau pavillon de pétanque dans le bas Evere, aux abords directs de la place Saint-Vincent dont la révision et le réaménagement sont également programmés et en cours de réalisation.

 

• La concrétisation du projet de création de potagers urbains dans le parc Mandela..

 

*

 

CONCLUSION

 

Le programme pour cette mandature est ambitieux mais réaliste.

 

Nous avons balayé au travers de la présente Note d’orientation 2019-2021 les premières ébauches des politiques qui marqueront la mandature 2018 – 2024.

 

Si, aujourd’hui, nous en sommes aux prémices concrets de la réalisation d’une politique ambitieuse, force est de constater que le chantier reste vaste et que nous avons toutes et tous du travail pour parvenir à bâtir la Commune de demain.

 

Chacun de vous aura sa place sur ce chantier si, du moins, il prend les outils démocratiques qui sont à sa disposition.

 

Ainsi, tous ensembles, nous bâtirons une Commune d’Evere grande et digne.

 

Nous en avons pleinement conscience, la tâche qui nous attend est ardue car toujours et encore plus ambitieuse pour les Éverois-es qui resteront attentives et attentifs et bienveillant-es aux avancées que nous mettrons en place avec et pour elles et eux, durant ces prochaines années.

 

Cette ambition nouvelle pour une commune du futur, c’est certainement dès à présent ce à quoi nous nous devons toutes et tous nous engager, avec une vigueur renouvelée qui sied en début de mandat et qu’il faudra maintenir durant toute la mandature.

 

Face aux enjeux et à la réalisation de toutes les ambitions nécessaires pour Evere, la majorité communale restera lumineuse, engagée et courageuse.

 

Ensemble, nous bâtirons cet élan constructif et responsable pour continuer à développer notre commune d’Evere.

 

Cette Note d’orientation politique pour les années 2019 à 2021, le premier de la mandature, doit être vu aujourd’hui comme un  engagement et un contrat social que nous prenons toutes et tous devant les Everois-es qui nous font confiance.

 

Nous sommes et resterons dignes de cette confiance.