Conseil des jeunes

Le nouveau Conseil des Jeunes (2019) a été mis en place au mois de février. Il est composé d’une vingtaine de jeunes âgés entre 15 et 30 ans, tous aussi motivés les uns que les autres. Leur but : permettre aux jeunes de la commune de s’exprimer et de mettre en pratique leurs idées. Ils ont choisi parmi eux un président (Cyril Jehenson), un vice-président (Hamza Lemcirdi) et une secrétaire (Andreea Pletea). Nous leur avons posé quelques questions afin de mieux les connaître.

Qu’est ce qui vous a donné l’envie de participer au Conseil des Jeunes ?
La possibilité qui nous est donnée d’être acteurs de notre propre commune. C’est une chance qu’il ne faut pas laisser passer. Nous dépassons le préjugé que la politique est quelque chose qui n’intéresse pas les jeunes en la faisant vivre par nous-mêmes, en prenant les choses en main. Les idées sont très variées. Ça promet de belles choses.

Quelle expérience cela peut-il vous apporter ?
Une certaine maturité et une plus grande ouverture d’esprit. Nous échangeons des idées et nous essayons de discuter tous ensemble. De plus en plus de gens pensent que la politique ne sert à rien, surtout parmi les jeunes. Ce n’est pas le cas : nous sommes tous motivés ici. Rejoindre le conseil est une bonne chose, et pour les jeunes et pour la commune.

En tant que jeunes, comment voyez-vous Evere ?
Evere a une moyenne d’âge assez élevée. Du coup, certains jeunes ont du mal à s’y intéresser. Pourtant, c’est une des communes qui propose le plus d’activités pour les moins de trente ans. On a la chance d’avoir des maisons de quartiers, on a aussi l’opportunité de faire partie d’un conseil des jeunes et de donner nos idées pour réaliser des projets ensemble.

Des activités qui réunissent des Everois de tous âges, est-ce que cela vous semble important ?
Ce n’est pas parce que cela s’appelle « le conseil des jeunes » que nous voulons uniquement nous concentrer sur les 15-30 ans ! Organiser des activités impliquant jeunes et moins jeunes fait partie des projets qu’on envisage. Il ne faut pas oublier que les gens qui ont déjà du vécu ont des choses à transmettre aux plus jeunes générations … et inversement aussi. Par exemple, les plus jeunes ont du dynamisme à apporter. Il faut veiller à avoir un équilibre entre les deux. En tout cas, créer une véritable cohésion entre toutes les populations et les tranches d’âge d’Evere est très important.

Un tuyau pour passer une bonne soirée à Evere ?
Honnêtement, il n’y a pas beaucoup d’activités nocturnes. Souvent, les jeunes ne sortent pas au sein même de la commune. Nous allons plutôt au cimetière d’Ixelles ou voir un film au cinéma à De Brouckère. En été, les cinémas en plein air sont très chouettes.
Si nous allons dehors, il faut aller dans un endroit isolé, car certains habitants tiennent à leur tranquillité et n’aiment pas qu’il y ait du bruit. C’est pour ça qu’il faut créer des liens entre les générations en mettant sur pied des projets intergénérationnels, tels qu’une aide pour faire les courses, pour changer une ampoule, … afin que ces personnes ne voient pas que le côté négatif de la jeunesse. Le regard des gens changera. ‘Ah oui, il fait un peu de bruit avec ses copains sur le banc, mais à côté de ça, il m’a remplacé une lampe, il m’a aidé à faire mes courses’… ça peut vraiment tout changer.
 

INFO : jeunesse@evere.brussels | jeugd@evere.brussels