Espaces verts

Lu

Espaces verts

Le Moeraske, "petit marais" en néerlandais, est un vestige du développement du chemin de fer.

Il est constitué de trois parties qui s'étendent, sur 14 ha, le long de la gare de Schaerbeek-formation et qui concernent trois communes :

  • La plus grande partie du site -et celle qui donne le nom à l'ensemble : le Moeraske- se trouve sur Evere ;
  • Les sources du Kerkebeek, le ruisseau qui alimente le marais, sont, elles, sur Haren ;
  • Le Walckiers,  4,5 ha, ancien parc à l'anglaise devenu "sauvage", est quant à lui sur Schaerbeek.

Les chemins, librement accessibles au public, permettent une promenade de plus de 2 Km. Le Walckiers, qui sert de "réserve" à l'ensemble, n'est, lui,  accessible que lors des visites guidées.

La partie éveroise du site se caractérise par la diversité de ses biotopes.

Ceux-ci consistent en :

  • une zone marécageuse constituée d'une vasière, d'une roselière, d'une saulaie inondée et d'eaux libres. Ces lieux sont le domaine de prédilection des oiseaux aquatiques, des amphibiens et des libellules ;
  • un ruisseau, le Kerkebeek, qui a un débit important et qui abrite de nombreuses épinoches ;
  • une prairie sèche qui est la zone botaniquement la plus riche du site ;
  • un talus boisé qui  fait la séparation avec le parc Saint-Vincent et qui héberge une avifaune variée ;
  • une zone potagère, activité socialement importante, non-dénuée de plusieurs espèces d'hépatiques et de mousses rares.

La richesse faunistique et floristique du Moeraske est  très importante. Ce site est considéré comme le plus riche de toute la région bruxelloise pour les reptiles et les amphibiens. C'est aussi l'endroit où le plus grand nombre d'espèces de papillons a été répertorié ces toutes dernières années.

Zone verte à haute valeur biologique, le Moeraske appartient majoritairement à la SNCB et pour un peu moins d'un hectare à la commune.

Le Moeraske est défendu, géré, animé et inventorié depuis 1989 par la Commission de l'Environnement de Bruxelles et Environs (CEBE).

La CEBE organise mensuellement (tous les 2èmes dimanches du mois) une visite guidée sur le site ainsi qu'à la demande pour des groupes et des classes scolaires.

Tous les 2èmes samedis du mois, la CEBE assure la gestion écologique du site. Les travaux ne manquent pas : fauches des prairies, élagages des arbres, entretiens des mares, plantations,... Cette activité est ouverte à tous et chaque coup de main est le bienvenu !

Les membres de la CEBE, renforcés par des experts belges et étrangers, assument le suivi scientifique des lieux en inventoriant inlassablement faune et flore. Résultats : le Moeraske est le site naturel bruxellois dont la richesse biologique est le mieux connu !

A côté de cela, toujours à Evere et toujours en collaboration avec la commune, la CEBE s'occupe aussi du Potager didactique du Houtweg, en même temps illustration d'un "jardin sauvage", et du Jardin des plantes condimentaires du Moulin qui abrite une soixantaine d'espèces de plantes condimentaires plus ou moins connues.

Pour plus de renseignements sur la CEBE, sur ses activités et sur le Moeraske, voir : www.cebe.be.