Avis du 15 décembre 2016

Lu

Avis du 15 décembre 2016

Punt nr. 1 – 10:15

 

Aanvraag tot                             stedenbouwkundige vergunning

Adres van het goed:                  Frans Pepermansstraat 64

Identiteit van de aanvrager:       Mijnheer en Mevrouw AKGÜN/DURMAZ

 

Voorwerp van de aanvraag:       regularisatie van de uitbreiding van een ééngezinswoning.

 

Aard van de hoofdactiviteit:     woning

 

Ligging van het goed:                

GBP:    typisch woongebied

 

Hoofdreden van het onderzoek:

 

  • afwijking op art.4 van titel I van de GSV (diepte van de bouwwerken)
  • toepassing van het bijzonder voorschrift 2.5.2° van het GBP (wijzigingen van het stedenbouwkundig karakter van de bouwwerken)
  • toepassing van het algemeen voorschrift 0.6. van het GBP (handelingen en werken die het binnenterrein van huizenblokken aantasten)

 

Het openbaar onderzoek vindt plaats van 21/11/2016 tot 05/12/2016 inbegrepen.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

ADVIES VAN DE OVERLEGCOMMISSIE:

 

Planologische bestemming:

Overwegende dat het goed zich bevindt in een typisch woongebiedvan het gewestelijk bestemmingsplan goedgekeurd door regeringsbesluit van 3 mei 2001;

 

Juridische en feitelijke situatie:

Overwegende dat de juridische situatie weergegeven wordt in het dossier nr. 7443 goedgekeurd op 19/12/1961 en gewag maakt van de verhoging van een ééngezinswoning;

Overwegende dat de huidige toestand gewag maakt van een ééngezinswoning met een niet vergunde aanbouw op de 1ste verdieping en het gelijkvloers;

 

Voorwerp van de aanvraag:

Overwegende dat de aanvraag handelt over het regulariseren van de uitbreiding een ééngezinswoning en in het bijzonder over:

-       de uitbreiding op het gelijkvloers door het oprichten van een berging en een hobbyruimte;

-       de uitbreiding op de 1ste verdieping door het bouwen van een veranda;

 

Afwijkingen en redenen van het openbaar onderzoek:

Overwegende dat de veranda op de 1ste verdieping de beide naburige gebouwen in diepte overschrijdt en daardoor afwijkt van artikel 4 van de gewestelijke stedenbouwkundige verordening (GSV);

Overwegende dientengevolge dat deze uitbreiding het binnenterrein aantast;

 

Het openbaar onderzoek:

Overwegende dat de aanvraag onderworpen werd aan de speciale regelen van openbaarmaking van 21/11/2016tot 05/12/2016 en dat geen bezwaarschriften werden ingediend;

 

Motivatie:

Overwegende dat de bouw van de veranda een verhoging van de gemene muren tot gevolg heeft gehad waardoor een vermindering van natuurlijke lichtinval werd veroorzaakt bij de buren;

Overwegende dat, volgens de luchtfoto’s, de veranda werd gebouwd tussen 1971 en 1996 en dat er nooit klachten werden ingediend;

Overwegende dat er eveneens geen klachten werden ingediend tijdens het openbaar onderzoek;

Overwegende dientengevolge dat we kunnen aannemen dat er geen hinder wordt ondervonden door de buren;

Overwegende dat de veranda recentelijk werd vergroot ter hoogte van de rechter buur om de bestaande insprong in de veranda weg te werken en dit met extra verhoging van de gemene muur;

Overwegende dat de veranda geen negatieve invloed heeft op de bewoonbaarheidsnormen van de woning;

Overwegende dat de aanbouw op het gelijkvloers volgens de luchtfoto’s al meer dan 40 jaar bestaat en geen woonfunctie heeft (hobbyruimte);

Overwegende dat de totale diepte van de gelijkvloerse verdieping de maximale diepte van de gemeentelijke stedenbouwkundige verordening, nl. 20m, niet overschrijdt;

Overwegende dat de tuinberging van +/- 28 m² achteraan de tuin eveneens werd gebouwd tussen 1971 en 1996;

Overwegende dat deze constructie, met een maximale hoogte van 2,50 m, aanvaardbaar is gelet op de diepte van de tuin en da aanwezigheid van andere nabijgelegen constructies in het binnenterrein;

 

Unaniem gunstig advies in aanwezigheid van de vertegenwoordiger van de Directie Stedenbouw.

 

De afwijking op art.4 van titel I van de GSV (diepte van de bouwwerken) is aanvaard.

 

Point n° 2 – 10:35

 

Demande de                             Permis d'urbanisme

Adresse du bien :                     Rue Colonel Bourg 105A

Identité du demandeur :           RESEDA  S.A.

                                                Kleine Wouver 98  1860  Meise

 

Objet de la demande :               Modifier la destination d'un immeuble pour entreprise en un immeuble mixte (bureaux, logements, commerces et entrepôts) et rehausser l'immeuble.

                                                Modification du permis d'urbanisme (art.102/1 du CoBAT) - création d'un 8ème logement, rehaussement de l'immeuble.

 

Nature de l’activité principale : logement

Situation urbanistique :            

PRAS :     zone administrative, le long d'un espace structurant

 

Motif principal de l’enquête :

 

application de la prescription particulière 7.4. du PRAS (modifications des caractéristiques urbanistiques des constructions et installations s'accordant avec celles du cadre urbain environnant)

 

L’enquête publique se déroule du 21/11/2016 au 05/12/2016 inclus.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

AVIS DE LA COMMISSION DE CONCERTATION :

 

Avis reporté :

En attente de précision sur :

  1. les activités exercées aux 1er et 2ème étages de l’immeuble, afin de déterminer si celles-ci relèvent plutôt d’activités productives ou de bureau, (suivant le glossaire du PRAS) ;
  2. le nombre d’emplacement de parking pour voitures et vélos, pour chacune des affectations ;
  3. le nombre de m² exact affecté au logement.

 

Point n° 3 – 11:05

 

Demande de                             Permis d'urbanisme

Adresse du bien :                     Avenue Henri Conscience 3

Identité du demandeur :           Monsieur Said Mokni

                                                Avenue Henri Conscience 3 1140 Evere

 

Objet de la demande :               mettre en conformité la couverture de la cour.

 

Nature de l’activité principale : logement

Situation urbanistique :            

PRAS :     zone mixte

              

Motif principal de l’enquête :

 

application de la prescription particulière 3.5.1° du PRAS (modifications des caractéristiques urbanistiques des constructions)

application de la prescription générale  0.6. du PRAS (actes et travaux portant atteinte aux intérieurs d'îlots)

dérogation à l'art.13 du titre I du RRU (maintien d'une surface perméable)

 

L’enquête publique se déroule du 21/11/2016 au 05/12/2016 inclus.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

AVIS DE LA COMMISSION DE CONCERTATION :

 

Repérage :

Considérant que le bien se situe en zone mixtedu plan régional d’affectation du sol arrêté par le Gouvernement en date du 3 mai 2001 ;

 

Situation de droit/de fait

Considérant que la situation de droit indique la construction d’une maison unifamiliale, autorisée par permis d’urbanisme en 1933 ;

Considérant que la situation de fait indique la couverture totale de cour ;

 

Objet de la demande :

Considérant que la demande vise à mettre en conformité la couverture de la cour ;

 

Dérogations :

Considérant que la demande déroge à l’art.13 du titre I du règlement régional d’urbanisme (RRU) ;

Considérant que la demande déroge à l’art.4 du titre II du RRU puisque la hauteur sous plafond de l’extension, est portée à 2,20 m au lieu des 2,50 m requis ;

Considérant que la pièce principale de séjour déroge à l’art.3 du titre II du RRU avec +/- 14,68 m² de superficie au lieu des 20 m² requis ;

Considérant que la cuisine et la salle à manger dérogent à l’art.10 du titre II du RRU puisqu’elles présentent un taux d’éclairement naturel insuffisant ;

 

L’enquête publique :

Considérant que la demande a été soumise aux mesures particulières de publicité du 21/11/2016 au 05/12/2016 et qu’aucune lettre de réclamation et d’observation n’a été introduite ;

 

Motivation :

Considérant que la situation de droit présentait une cour ouverte d’une superficie de +/- 7,50 m² ;

Considérant que cette dernière a été couverte au profit de l’aménagement d’une cuisine ;

Considérant qu’il apparaît, au vu des photos aériennes, que cette extension était déjà présente en 1996 ;

Considérant que la cour présentait des dimensions réduites ;

Considérant qu’au vu de la hauteur des bâtiments voisins, celle-ci était complètement enclavée ;

Considérant que cet état de fait ne permettait pas aux occupants de pouvoir réellement profiter d’un espace extérieur ;

Considérant qu’une coupole de 0,80 cm × 0,60 cm été installée sur la toiture plate de l’extension ;

Considérant que l’extension du rez-de-chaussée a permis d’étendre l’espace de vie ;

Considérant que le bâtiment conserve son caractère d’unifamiliale ;

Considérant que les bénéfices apportés par cette extension en termes d’espace, est supérieur aux inconvénients engendrés par les dérogations ;

Considérant néanmoins qu’afin d’améliorer quelque peu l’aménagement des lieux, il est souhaitable d’ouvrir davantage la baie entre le séjour et la cuisine/salle à manger ;

 

Avis : FAVORABLE unanime majoritaire, sous condition en présence d’un représentant de la Direction de l’Urbanisme (DU)

 

La dérogation à l'art.13 du titre I du RRU (maintien d'une surface perméable) est acceptée.

 

Condition :

-       ouvrir davantage la baie entre le séjour et la cuisine/salle à manger.

 

Point n° 4 – 11:25

 

Demande de                             permis d'urbanisme

Adresse du bien :                     Chaussée de Louvain 982

Identité du demandeur :           Madame Aicha Bekkali

                                                Chaussée de Louvain 982 1140 Evere

 

Objet de la demande :               aménager un hangar en commerce et en habitation.

 

Nature de l’activité principale : logement

Situation urbanistique :            

PRAS :     zone d'entreprises en milieu urbain, le long d'un espace structurant

 

Motifs principaux de l’enquête :

 

application de la prescription générale  0.6. du PRAS (actes et travaux portant atteinte aux intérieurs d'îlots),

dérogation au titre I – article 4 du RRU.

 

L’enquête publique se déroule du 21/11/2016 au 05/12/2016 inclus.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

AVIS DE LA COMMISSION DE CONCERTATION :

 

Repérage :

Considérant que le bien se situe en zone d'entreprises en milieu urbainet le long d’un espace structurant, du plan régional d’affectation du sol arrêté par le Gouvernement en date du 3 mai 2001 et modifié partiellement par l’arrêté du 2 mai 2013 (introduction de la ZEMU) ;

 

Situation de droit/de fait/antécédents :

Considérant que la situation de droit indique un immeuble de logements de type R+2 en bordure de la chaussée de Louvain, ainsi qu’un entrepôt vide, de type R+T, en intérieur d’îlot ;

Considérant qu’un permis d’urbanisme a été octroyé le 19/03/2013 (dossier 2012-10) pour modifier l’entrepôt en une habitation unifamiliale à 4 chambres, que ce permis est périmé ;

 

Objet de la demande :

Considérant que la demande vise à :

- réaffecter un entrepôt, situé en intérieur d’îlot, en commerce au rez-de-chaussée et un logement à deux chambres, à l’étage ;

- modifier le gabarit de l’entrepôt par la transformation de la toiture, à double versant, par une toiture en partie inclinée et en partie plate ;

 

Dérogations :

Considérant que la transformation du volume existant engendre une dérogation au titre I du règlement régional d'urbanisme en termes de profondeur (titre I, article 4), par le fait que la profondeur du projet dépasse de 0.28 m la profondeur existante ;

 

L’enquête publique :

Considérant que la demande a été soumise aux mesures particulières de publicité du 21/11/2016 au 05/12/2016 et qu’aucune lettre de réclamations et d’observations n’a été introduite ;

 

Avis d’autres instances :

Vu l’avis du Service Incendie et d’Aide Médicale Urgente du 03/10/2016, dont référence : T.2007.0833/3/CAP/ac et les remarques y afférentes ;

 

Motivation :

Considérant que le programme du projet, logement et commerce en intérieur d’îlot, est conforme aux prescriptions du PRAS en zone d’entreprises en milieu urbain, que le commerce est compatible avec les autres activités de l’îlot concerné ;

Considérant que le logement répond aux normes minimales d’habitabilité du titre II du RRU ;

Considérant que le changement d'affectation s'accompagne de la transformation de la toiture à double versant par une toiture en partie inclinée et en partie plate ;

Considérant que la faible dérogation de profondeur est acceptable,  améliore l’isolation du bien et le parachèvement de la façade arrière ;

Considérant que le volume projeté vient s'adosser au mur mitoyen droit (côté du n° 980), sans occasionner aucune rehausse du mur mitoyen gauche (côté du n° 984) ;

Considérant que le projet prévoit de « verduriser » les toitures plates afin d’améliorer la qualité végétale et paysagère de l'intérieur d'îlot ;

Considérant que le projet prévoit la création d’un jardin, pour le logement, en conformité avec la prescription 0.6 du plan régional d'affectation du sol ;

Considérant cependant que la zone minéralisée entre les deux constructions n’améliore pas les qualités végétales et paysagères, en intérieur d’îlot, qu’il convient dès lors de remédier à cette situation ;

Considérant que l’immeuble ne comporte aucun emplacement de parcage, mais que le site est particulièrement bien desservi en transport en commun.

 

Avis favorable unanime, en présence du fonctionnaire délégué de la Direction de l’Urbanisme (DU)

 

La dérogation au règlement régional d'urbanisme en ce qui concerne la profondeur (Titre I, Article 4) est accordée pour les motifs énoncés ci-dessus.

 

Conditions :

- revoir l’aménagement de l’espace extérieur entre la façade arrière du bâtiment   principal et la façade avant du projet afin de :

o   créer un jardin pour le logement existant, à l’avant de la parcelle ;

o   séparer la zone de jardins de l’accès aux commerce et logement en intérieur d’îlot ;

- prévoir, à l’extérieur, des emplacements du type « arceaux » pour les vélos ;   

 

Service: